Guide pour Rester Prudent dans le Quartier Chaud de Tokyo : Shinjuku Kabukicho

  • CULTURE
  • KABUKICHO
  • SOCIÉTÉ
  • SPOT
  • TOKYO
  • Uncategorized
  • Quand quelqu’un mentionne le Japon, qu’est-ce qui vous vient directement à l’esprit ? Prenez un peu de temps pour y réfléchir. La plupart des réactions se divisent en quatre catégories en entendant cette question. La première est “intéressante, culture riche”, où les gens pensent à des choses telles que la culture des samouraïs ou des ninjas, les temples et sanctuaires, les musées dépeignant l’histoire millénaire du pays. La deuxième partie pensera au “paradis de l’animation” où les séries animées populaires et les mangas viennent à l’esprit à la mention de leur pays d’origine. Ensuite, la troisième partie pensera à l’aspect gadget et technologie du Japon, avec ses robots et trains à sustentation magnétique. Enfin, la dernière partie pensera de façon surprenante à l’industrie du sexe ou encore à la prostitution. Mais pourquoi ?

    Cela pourrait bien (ou absolument pas) vous surprendre, mais le Japon possède une industrie du sexe monstrueuse qui prospère encore et toujours depuis des centaines et centaines d’années. Les films pornographiques (parfois tout à fait scandaleux) réalisés au Japon, qui présentent des scénarios et des histoires inhabituels, sont très connus des amateurs du genre adulte et la prostitution est toujours très présente dans les grandes régions métropolitaines.

    Tokyo est une ville où règne une vie nocturne fantastique et la métropole est si vaste que même les plus aventureux des noctambules ne peuvent jamais voir tout ce que la ville a à offrir pour leurs divertissements nocturnes, même s’ils restaient des années et sortaient tous les week-ends. Shinjuku, dans le centre de Tokyo, est considéré comme l’un des lieux de vie nocturne les plus animés du pays, avec la célèbre rue des bars gays sur 2-Chome, de nombreux clubs et bars et, bien sûr, le quartier rouge de Shinjuku Kabukicho.

    L’Industrie du Sexe au Japon

    Le pays du soleil levant possède un des plus importants et fructueux quartiers chauds du monde à Kabukicho, partie de Shinjuku. Shinjuku étant l’un des quartiers emblématiques de Tokyo avec ses centres commerciaux, parcs, restaurants, bars et buildings uniques. Le sexe est un thème important et récurant dans l’histoire de l’art japonais, qui a débuté avec l’émergence des peintures érotiques ou “Shunga”, au 8ème siècle.

    Un exemple classique de cet art érotique japonais serait le rêve de la femme du pêcheur, une gravure sur bois conçue par Katsushika Hokusai, représentant une femme faisant l’amour à deux créatures ressemblant à des pieuvres. Ceci est juste l’une des pièces d’art érotique japonais que vous pouvez trouver. Il est intéressant et quelque peu déroutant que le sexe soit si prisé dans les œuvres d’art et les cultures pop modernes telles que l’animation, ainsi que par le fait qu’il existe de nombreux sex-shops à Tokyo, vers Shibuya ou encore Akihabara. Pourtant, la société japonaise reste, en surface, relativement timide et réticente pour en parler.

    Le shintoïsme, une des religions principales au Japon, ne considère pas le sexe avant mariage comme tabou. Ce qui est différent de bon nombre d’autres religions, et ce qui a probablement affecté l’attitude des japonais envers la prostitution de façon générale. Cependant, il est difficile de savoir si cela est vrai, d’autant plus que le bouddhisme est l’autre religion principale au Japon, qui possède des règles sur les relations sexuelles avant le mariage.

    En plus de tout cela, la prostitution (comme beaucoup d’autres pays d’ailleurs) a une longue histoire avec les “oiran” (filles de joie) étant des exemples célèbres de divertissement et de prostitution au Japon. Les plaisirs nocturnes pour les hommes riches (et parfois les femmes) ne sont en aucun cas nouveaux. Envisagez-vous un plaisir d’un soir dans le quartier chaud de Kabukicho à Tokyo ? Êtes-vous simplement curieux de savoir ce que cette face de Tokyo a à offrir ? Voici certaines choses dont il faut faire attention lorsque vous y allez.

    Regardez les Prix

    Comme dans tous les quartiers chauds, les prix peuvent drastiquement varier en fonction de l’endroit, du type de service, de la taille du club et bien-sûr de la “qualité” des femmes ou hommes avec qui vous choisirez de passer du bon temps. Plusieurs types de service sont disponibles dans le quartier de Kabukicho; vous pouvez payer une escorte juste pour parler sans contact physique ou autre, ou bien vous offrir le traitement “spécial”. Pas besoin de vous préciser que plus vous voulez “profiter” de la personne, plus les frais seront onéreux. Mais combien cela vous coûterait-il ?

    Même si vous voulez simplement prendre un verre dans un club luxueux, vous devrez tout de même payer les “frais d’entrée”, qui sont généralement autour des 7000 yens (un peu moins de 60 euros), et ce avant de pénétrer dans les locaux. Cependant, cela ne veut pas dire formule boisson à volonté, que vous pouvez d’ailleurs très souvent obtenir au Japon pour même moins que cela. Chaque verre que vous prendrez dans le club sera facturé séparément, alors soyez vigilant si vous prévoyez de commander des verres une fois à l’intérieur. Si vous choisissez un jeune homme ou une jeune femme pour vous porter compagnie, chaque heure passée avec cette personne vous coûtera quelques milliers de yens. D’autres clubs peuvent également imposer d’autres charges. C’est pourquoi ce genre de nuit peut vous coûter des centaines d’euros sans même avoir touché quelqu’un !

    Vous souhaitez profiter plus que d’une conversation ? Préparez-vous alors à faire un énorme trou dans votre portefeuille. Les “pink salons”, qui sont spécialisés dans le sexe oral vous coûteront environ 6000 yens (50 euros) pour seulement 30 minutes. Les spectacles de “pole dance” vous coûteront à peu près 10 000 à 12 000 yens par heure, et si vous cherchez une escorte “d’élite”, dépenser 80 0000 yens (environ 650 euros) par heure n’est pas inhabituel.

    Ne vous Faites pas Arnaquer !

    Dans tous les quartiers chauds du monde, arnaques sont malheureusement monnaie courante, et Kabukicho ne déroge pas à la règle. Les touristes se font généralement appâter par de bons prix par un agent, mais une fois le moment venu de payer l’addition, les prix peuvent s’avérer plus onéreux qu’escomptés. Quelles sont donc les astuces de ces clubs pour vous faire grimper la note ? Une technique basique consiste à ajouter des frais supplémentaires sans en parler au client en avance pour venir ensuite avec des raisons apparemment légitimes plus tard si vous demandez des explications sur ces tarifs exorbitants. Par exemple, on peut vous offrir l’entrée du club pour 15 000 yens, puis vous serez facturé 20 000 yens supplémentaire à la fin. Mais pourquoi ces 20 000 yens ? On vous dira peut-être qu’il s’agit d’un supplément obligatoire pour les nouveaux clients, de frais d’adhésion obligatoires ou toute autre excuse avec laquelle ils peuvent s’en tirer.

    Il y a quelque temps, il y avait eu un article dans lequel un bar aurait facturé ses clients 2,6 millions de yen (un peu plus de 20 000 euros) pour avoir juste consommé de l’alcool, en dépit du fait qu’on leur avait promis une facture de 4 000 yens plus tôt. Lors de cet incident, les victimes de cette fraude ont également été menacées après avoir refusé de payer. Bien que les propriétaires du club aient été arrêtés pour cela, ce scénario n’est pas rare.

    Et ça ne s’arrête pas là. Si vous êtes un homme ou un groupe d’hommes, il y aura d’innombrables personnes qui tenteront de vous amener dans leurs clubs en vous montrant des photos de jeunes et jolies hôtesses. Ne faites pas confiance aux photos ! Vous pouvez peut-être voir une jeune fille sur la photo, mais lorsque vous rencontrez la dite fille en personne, elle aura pris quelques années en plus.

    “Japanese Only”

    “Can I go in?” “Sorry… I don’t speak English”. En raison de la barrière de la langue, la plupart des bars de Kabukicho n’acceptent pas les étrangers comme clients. Ils n’y a peut-être aucun signe sur la porte indiquant cela, mais tout est écrit en japonais. C’est une manière polie de signifier que les étrangers ne sont pas les bienvenus. Si vous êtes suffisamment observateur, vous remarquerez que de nombreux rabatteurs n’essaieront pas de parler à des étrangers à Kabukicho. Il y en a quelques-uns qui le font, mais c’est encore assez rare.

    Si vous êtes déterminés à entrer dans l’un de ces bars, essayez donc d’y aller avec des amis japonais. Si vous voyagez avec quelqu’un qui parle japonais, entrez dans l’un de ces bars / clubs à Kabukicho ne sera pas trop difficile pour vous. Vous pourrez obtenir n’importe quel service du moment qu’il y a quelqu’un pour traduire pour vous. Ou, si vous parlez un peu le japonais, vous pouvez évidemment essayer d’aller vous-même dans le bar. Savoir quelque phrases clefs peut totalement changer votre périple, retenez-le !

    Si vous ne parlez pas japonais, vous vous inquiéter de savoir si vous serez en mesure de profiter de a vie nocturne de Kabukicho ? Pas d’inquiétude, le Japon n’est pas vraiment un pays anti-étranger en soi; il y a toujours des bars accueillant les étrangers prêts à vous servir. Cependant, vous devrez faire un peu d’effort pour localiser leurs emplacements. Si possible, voyagez avec un local. La barrière linguistique peut également augmenter le risque de vous faire arnaquer.

    Est-ce que la Prostitution est Légale au Japon ?

    Au Japon, il existe une loi interdisant la prostitution. Selon la loi, un homme ou une femme ne peut être rémunéré pour avoir des relations sexuelles avec ses clients. Il est donc techniquement illégal d’avoir des relations sexuelles avec une prostituée. Cependant, vous pouvez la toucher, la voir porter son costume d’anniversaire ou même prendre un bain avec elle.

    À ce stade, vous pouvez dire: “Vous plaisantez! J’ai déjà vu des gens entrer dans des hôtels avec une prostituée!” Eh bien, ils ne sont pas poursuivis car, comme dans toute loi, il y a des failles. Rappelez-vous comment la loi dit que les prostituées ne peuvent avoir de relations sexuelles avec des clients ? Que faire alors si vous n’êtes pas l’un de leurs clients ? Pour que cela soit légal, l’agence de prostitution ne devra organiser qu’un “rendez-vous à l’aveugle” pour vous avec la fille que vous avez choisie. Après le “date”, vous êtes maintenant un “couple” et vous pouvez exercer votre activité en toute légalité. Maintenant, vous êtes considérés comme ayant des relations sexuelles en couple, plutôt qu’en tant que client et prostituée, et personne ne viole aucune loi. Intelligent, n’est-ce pas?

    Les Yakuzas

    Un autre petit secret à propos de Kabukicho est qu’il s’agit d’un endroit fréquenté en grande partie de yakuzas, la mafia japonaise. Les yakuzas sont partout dans la région de Kabukicho parce que c’est l’endroit où sont gérées la plupart de leurs entreprises. C’est pourquoi vous pouvez voir des policiers en service dans de nombreux endroits à Kabukicho et dans les environs. Tous les bars et clubs ne sont pas exploités par Yakuza, mais leur présence intimidante suffit à donner la chair de poule à la plupart des gens. Demandez à n’importe quel habitant de la région et il vous dira qu’il vaut mieux ne pas causer d’ennuis à Kabukicho, car vous pourriez obtenir beaucoup plus que ce que vous aviez prévu…

    N’oubliez pas qu’au Japon, les gangs et la mafia sont légitimes et que les yakuzas sont officiellement reconnus comme une véritable organisation. Donc, assurez-vous de rester en contrôle à tout moment et évitez de créer des ennuis, surtout si vous êtes en état d’ébriété. En fait, les yakuza et la police japonaise travaillent main dans la main pour assurer la sécurité dans leurs zones. Dans certains cas, la police doit même demander de l’aide aux yakuzas. Les yakuzas n’aiment pas du tout quand les gens créent des problèmes sur leur territoire ! Si vous avez tendance à enfreindre les lois ou à devenir fou quand vous buvez, peut-être que Kabukicho n’est pas le bon endroit pour vous à visiter.

    Où Aller à Kabukicho Juste pour Boire un Verre

    Si vous êtes juste à la recherche d’une soirée amusante entre amis avec des endroits discrets pour boire un coup, vous pouvez les trouver ici, bien que vous devez vous tenir prêt à être invité dans des endroits miteux de temps à autre!

    Bien sûr, la zone regorge de karaokés qui sont sûrs et constituent un endroit idéal pour profiter de ses amis en prenant un verre ou une collation. Les karaokés populaires incluent «Utahiroba», amusant et bon marché, Karaoké-ken, le grand écho ou encore le Shidax (un peu plus chic et un peu plus cher, mais avec d’excellentes installations).

    Outre le karaoké, un autre type de bar / restaurant que vous pouvez rencontrer est un lieu à thème. Il y en a beaucoup aux alentours, et ils valent bien une visite si vous êtes sur place. Un restaurant populaire que vous ne trouverez vraiment nulle part ailleurs au Japon est le Robot Restaurant, où vous pourrez manger avec des amis de la mécanique en regardant un spectacle de robots! Il existe également divers restaurants et bars sur le thème de l’horreur qui sont amusants et très bien réalisés !

    Fondamentalement, cette zone a tout pour plaire, pas seulement les bars d’hôtesse et les bars destinés à attirer les clients. Soyez prudent, mais gardez aussi à l’esprit que cette ville est très sûre, notamment par rapport aux villes occidentales. Il y a de fortes chances que vous vous sentiez totalement en sécurité la plupart du temps et que vous n’ayez aucun problème (à moins que vous n’en cherchiez).

    Comment Aller à Kabukicho ?

    Vous accèderez probablement qu quartier de Kabukicho à partir de la gare de Shinjuku. Si tel est le cas, dirigez-vous vers la sortie est et suivez les indications. Une fois devant les quelques sorties est, dirigez vous vers la sortie principale (centrale).

    Une fois sorti de la gare, dirigez vous vers le nord en direction de Seibu-Shinjuku, qui est approximativement à 5 minutes à pied. D’ici, vous remarquerez une flopée de bars, des clubs et des rabatteurs vous attendant. Bienvenue à Kabukicho !

    Vous savez peut-être que la gare de Shinjuku est l’une des gares les plus fréquentées au monde et il est fort possible que vous vous perdiez. Cependant, le personnel de la gare et les habitants sont très sympathiques et serviables. Si vous pointez une carte sur Kabukicho ou mentionnez le nom de la région, il est probable que quelqu’un puisse vous guider dans la bonne direction !

    Après avoir lu tout cela, qu’en pensez-vous ? Kabukicho est-il un bon endroit à visiter ? Si vous omettez les quelques situations improbables qui peuvent arriver ici, c’est une façon unique de profiter de cette ville qui ne dort pas. Chacun a sa propre façon de profiter de la vie, et tous les pays ne peuvent n’ont pas nécessairement de quartiers chauds. Si vous n’avez jamais vu ce genre de quartier dans votre pays d’origine, Kabukicho est sans aucun doute un lieu hautement recommandé à explorer au cœur de Tokyo. Tant qu’il n’y a pas d’activités malsaines ou peu recommandables, discuter avec un hôte ou une hôtesse peut être une expérience inoubliable, à vivre une fois dans sa vie ! Faites juste attention à vous mettre à l’abri du danger.

    Voulez-vous résider à Tokyo ? Jetez un coup d’œil aux hôtels disponibles dans les environs !