Hiroshima : Le Parc qui Fait Réfléchir

  • CULTURE
  • HIROSHIMA
  • HISTORY
  • RECOMMANDÉ
  • Quand les gens pensent au Japon, les lieux qui nous viennent directement à l’esprit seront probablement la tour de Tokyo ou encore le Kiyomizudera à Kyoto. Mais dans l’ouest japonais lointain, l’un des endroits les plus importants du pays attire les gens depuis plus de 50 ans. Le parc commémoratif de la paix d’Hiroshima, construit à l’origine en 1954, a pour objectif d’informer le public des événements survenus lors de l’attaque nucléaire du 6 août 1945. Au fil du temps, ce parc s’est développé pour accueillir de nombreux monuments commémoratifs chacun avec sa propre histoire et sa propre perspective à ajouter à l’histoire du bombardement atomique et à ce qui a suivi. Alors que le musée de la paix du parc est connu pour son atmosphère austère et informative, de nombreuses structures de ce parc tentent de communiquer sur le bombardement par le biais de messages plus émotionnels et abstraits. Si vos voyages au Japon incluent un voyage à Hiroshima, prenez le temps de visiter ce célèbre parc japonais pour votre devoir de mémoire.

    Atomic Bomb Dome

    Le Dôme de la bombe atomique renvoie peut-être l’image la plus connue du parc commémoratif en raison de son importance historique. Située très près de l’hypocentre de l’explosion, la structure du Dôme est restée en grande partie intacte en raison de la force descendante de l’explosion. Lors de la reconstruction d’Hiroshima, une controverse a éclaté sur la question de savoir si le Dôme devait être démoli ou préservé en tant que mémorial du bombardement. Le mouvement en faveur de sa préservation a gagné le soutien populaire et, à la fin des années 1960, le site devait être préservé de manière permanente par la ville de Hiroshima. Le Dôme a depuis été reconnu dans le monde entier comme un rappel des dangers des armes nucléaires et a été désigné site du patrimoine mondial en 1996, 51 ans après le bombardement. Lorsque vous visitez le Dôme de la bombe atomique, il est facile d’être perdu par les nombreuses contradictions qui vous entourent. Entre le bâtiment délabré situé à côté d’une tour moderne et les poutres blanchies, il n’est pas étonnant que ce lieu soit si connu dans le monde entier.

    Monument de la Paix pour les Enfants

    Le monument des enfants pour la paix est certainement le monument qui, dans le parc, attire le plus l’attention. Il est dédié à tous les enfants touchés par le bombardement atomique d’Hiroshima. Le monument est notamment dédié à Sadako Sasaki, qui était jeune lors du bombardement et qui est décédé plus tard en 1955 après avoir développé des complications après avoir été exposé aux radiations atomiques. Pendant son hospitalisation, elle s’est fixé comme objectif personnel de plier 1 000 grues en origami avant sa mort. En tant que tel, le Monument de la paix est en grande partie basé sur le thème de ces grues en origami. La structure principale porte une statue de Sadako portant une grue surdimensionnée en origami. Des milliers de grues en origami sont conservées dans les expositions entourant le monument. Ce monument contribue réellement à souligner la longévité de l’activisme nucléaire en se focalisant sur les vies et les perspectives des enfants affectés par ce drame.

    Cénotaphe Commémoratif

    Bien que le cénotaphe commémoratif soit de petite taille, son symbole ne peut être sous-estimée. Le cénotaphe contient les noms enregistrés de toutes les victimes du bombardement d’Hiroshima, recouverts d’une arche qui symbolise un abri contre l’explosion atomique. Un des premiers monuments commémoratifs construits pour le parc, le cénotaphe a également reçu un épitaphe qui rend hommage aux victimes, dans l’espoir que les armes nucléaires ne feront plus jamais de nouvelles victimes. Ce refrain de conscience nucléaire peut être trouvé partout dans le parc et dans le musée, mais est davantage ressenti sur le site du cénotaphe où il accompagne les noms des victimes.

    Tour Commémorative des Étudiants Mobilisés

    Photo de l’auteur

    À mesure que les monuments commémoratifs d’Hiroshima se sont étendus, ils ont commencé à inclure un plus grand nombre de groupes touchés par les bombardements. En 1967, un groupe de défense des droits des étudiants victimes de l’attentat a organisé la construction d’une tour afin de commémorer les étudiants mobilisés à Hiroshima au moment des bombardement. Leur perte est particulièrement tragique car ils ont été victimes de cet accident sans vraiment prendre part à l’effort de guerre. La structure de cette tour-mémorial, avec de nombreuses plates-formes, souligne le fait que les victimes de cette tragédie ne se sont pas seulement les Hommes tombés, mais aussi l’avenir de la jeunesse.

    Hiroshima est une ville magnifique, à la fois en raison de son emplacement en bord de mer, et de la façon dont elle s’est reconstruite et s’est développée à la suite d’une tragédie de cet ampleur. Aller au parc commémoratif de la paix, où vous êtes plongés dans la sombre atmosphère entourée par la rivière Ota, est un sentiment que vous ne pouvez vivre nulle part ailleurs au Japon. Bien que de nombreux visiteurs à Hiroshima soient enclins à faire du musée leur principal lieu de visite dans la région, n’oubliez pas ce tout ce que vous pouvez trouver dans le parc. Le nombre d’expériences et de messages présentés par les différents monuments symboliques illustre la profondeur du problème des armes atomiques et, espérons-le, vous laissera plus informé sur l’histoire et le ressenti japonais.