“La Forêt des Suicides” : Pourquoi Aokigahara Arbore ce Surnom ?

  • SPOT
  • Uncategorized
  • VOYAGE
  • Le Japon est connu pour être l’un des endroits les plus sûrs au monde, mais saviez-vous qu’on peut également trouver un site notoirement répandu pour le suicide ? La forêt dense appelée Aokigahara est une destination touristique prisée en raison de son grand nombre de cavernes glacées. Elle se trouve à la base nord-ouest du mont Fuji et de nombreuses histoires de fantômes (connus sous le nom de “yurei”) dans la mythologie japonaise y prennent racine. Pour cette raison, vous trouverez sur le sentier diverses pancartes pour rappeler aux visiteurs suicidaires qu’ils ont sûrement une famille ou des proches qui tiennent à eux ainsi que de contacter une association de prévention du suicide en cas de besoin avant de se diriger vers cette forêt “hantée”.

    Description de la Forêt


    Aokigahara est une forêt très dense se trouvant sur un terrain volcanique, ce qui rend difficile d’y laisser sa trace. De ce fait, vous pouvez vous perdre immédiatement dans la forêt. Pour éviter ce scénario, la plupart des randonneurs utilisent du ruban adhésif ou une bobine de fil pour marquer leur chemin parcouru. Le sentier commun suivi mène à certaines attractions touristiques telles que la “Ice Cave” ou encore la “Wind Cave”. Ne soyez donc pas surpris de voir du ruban adhésif et certaines déchets similaires laissés par les randonneurs en chemin. Une fois le premier kilomètre parcouru, les traces de présence humaine finiront par disparaître.

    Pourquoi la Forêt des Suicides ?

    Aokigahara est souvent appelée “l’endroit idéal pour mourir”. Mais pourquoi cela ? Tout a commencé avec des hommes d’affaires japonais ayant erré dans cette forêt en 1950 avec au moins 500 d’entre eux qui n’en seraient jamais sortis. Année après année, ce nombre a continuellement augmenté. C’est la raison pour laquelle la forêt serait connue comme la forêt des suicides au Japon. Le taux élevé de suicides a conduit les autorités locales à placer des panneaux à l’entrée de la forêt pour rappeler aux visiteurs de ne pas se tuer et de demander de l’aide avant de prendre des mesures radicales. De nombreux spiritualistes japonais pensent que cela a imprégné cette forêt et l’activité paranormale empêcherait les gens de quitter cette dernière.

    Il est également dit qu’une fois le corps laissé dans la forêt, la victime du suicide en subirait la “malédiction”, laissant ainsi son esprit errer et crier toutes les nuits. Pour plus de chair de poule, il est aussi dit que le corps inanimé peut recommencer à bouger. Que vous croyiez au spiritualisme ou non, la forêt d’Aokigahara reçoit toujours de nombreux visiteurs chaque année. Imaginez-vous vous isoler du monde au cœur de cette forêt ??

    Si vous avez l’âme d’un aventurier, vous pouvez rejoindre Aokigahara en empruntant la ligne de bus depuis la gare de Kawaguchiko.

    *Featured Image: Instagram millennial_conversations