Guide du Quartier des Bars à Shinjuku : Bienvenue au Golden Gai !

  • COMMENT FAIRE
  • KABUKICHO
  • RECOMMANDÉ
  • SHINJUKU
  • TOKYO
  • VOYAGE
  • Vous avez déambulé une longue journée dans les rues de Tokyo pour découvrir les principaux joyaux que cette magnifique ville a à vous offrir et vous avez toujours soif d’aventure? Pourquoi ne pas se diriger vers Shinkuju Golden Gai, votre nouvelle maison loin de chez vous.

    Brève Histoire

    Quartier connu pour sa prostitution jusqu’en 1958, où le gouvernement japonais l’a banni, Shinjuku Golden Gai a depuis développé ses activités en tant que zone où l’on peut y boire, avec les traces des premières apparitions de bars en 1960. Situé dans le quartier rouge de Kabukicho, son voisinage a toujours été l’endroit pour diverses activités mafieuses, mais Golden Gai a toujours su surmonter ces épreuves. En effet, dans les années 1980, de nombreux buildings autour de la zone ont été incendiés par des yakuzas à but spéculatif, sauf dans le Golden Gai où des personnes supportant leur quartier préféré se passaient le relai les nuits pour éviter ce genre d’incident en surveillant la zone.

    Description du Shinjuku Golden Gai


    Première chose relativement inhabituelle lorsque vous pénétrez dans ce lieu: la taille de ses bâtiments. Effectivement, Shinjuku Golden Gai se constitue purement et simplement de 6 612 m² où sont logés environ 200 bars et quelques restaurants d’une hauteur maximale de 2 (ou rarement 3) étages. À cause de cela, la zone ressemble depuis le ciel à un carré de petites bâtisses entouré des immenses buildings de Shinjuku.

    À l’entrée principale (proche de la station Shinjuku), vous serez à même de trouver une carte de tous les établissement composant la zone, avec leur nom et emplacement. Et croyez le ou non, toutes les boutiques listées ici sont vraiment parquées dans ces 6 612 m2. Même si cela vous semble quelque peu oppressant à première vue, sachez que c’est cette division de l’espace qui rend Shinjuku Golden Gai si attrayant, chaleureux et unique.

    Comment Procéder

    Premièrement, avant de se plonger dans les jolies petites rues du Golden Gai, vous remarquerez probablement quelques pancartes stipulant qu’il y est interdit de prendre des photos, de fumer, boire ou encore d’être trop bruyant. Bien que vous ne verrez que quelques personnes respectant ces règles, essayez tout de même de le faire. Et s’il vous faut une raison suffisante pour les respecter, sachez qu’il y a des caméras à peu près partout dans la zone et si vous êtes trop “obvious”, des policiers du koban (station de police) d’à côté se feront une joie de vous rappeler ces règles.

    Maintenant, il est venu pour vous le temps de choisir votre bar, et cependant il y a une autre spécificité du lieu: le “cover charge”. Mais qu’est ce que c’est ? Parce que le Golden Gai regorge de nombreux établissements sur une faible surface, et parce que les barmans préfèrent éviter que les clients volent de bar en bar pour tous les essayer, le quartier à développé la politique de ce fameux “cover charge”, ou frais d’entrée. Avant même de vous asseoir dans un bar, il vous sera éventuellement demandé de payer une certaine somme (une seule fois) et vous serez ensuite autorisé à normalement commander vos boissons. Les frais varient d’aucun à 3000 yens en général (plus pour certains lieux “exclusifs”). Pas d’inquiétudes, de plus en plus de bars essaient de devenir plus ouverts aux étrangers, en enlevant cette charge ou en affichant des pancartes et des menus en anglais.

    Pour votre information, certains de ces “bars exclusifs” n’acceptent même pas de nouveaux clients et n’accepteront que les membres déjà présentés par un ancien patron du lieu. Néanmoins, l’éventail de bar est tellement large que vous n’aurez même pas à vous en soucier.

    Une fois entré dans une bar (et cela s’applique pour tous les bars là-bas) vous serez frappé par l’étonnante ambiance qui y règne. En effet, même si la plupart de ces bars est incapable d’accueillir plus de 10 personnes, Golden Gai a sur transformé cette faiblesse en force. À cause du manque d’espace disponible, un unique et chaleureux environnement s’en émane, permettant à chaque bar d’avoir ses propres spécificités en amenant le client dans un différent “mini-monde” à chaque fois. Non seulement à cause du lieu lui même mais toujours à cause de la proximité, les barmans et les clients présents ajouteront eux aussi une autre dimension à votre charmante expérience. La plupart du temps, le barman sera ravi d’en apprendre plus sur vous et sur votre provenance.
    Mais une image vaut mille mots, et même si je voulais mettre à plat mon ressenti pour cet endroit si particulier, j’en serais incapable. Vous devez le voir pour le croire.

    Recommandation

    Finalement, pour choisir correctement l’endroit dans lequel vous allez passer une bonne partie de votre soirée, essayez de voir les indices laissés dehors par les managers, que ça soit le montant du “cover charge” que vous êtes prêt à payer, ou encore si il n’y a apparemment pas de problèmes avec les étrangers (vous trouverez dans ce cas des indications en anglais). Mais le plus important, suivez votre cœur. Ce que je veux dire par là et qu’il faut essayer de sentir l’ambiance potentielle qu’un bar pourrait avoir en ayant par exemple un rapide regard à l’intérieur ou encore en écoutant au dehors si de la musique y est jouée. Encore une fois, parce que ce qu’il y a de mieux au Golden Gai est le fait de découvrir “la” place qui vous correspond le mieux, je vais ici vous recommander qu’un seul endroit, en tant qu’échantillon. Cela peut également vous rassurer si c’est votre première fois.

    Kenzo’s Bar

    Contrairement à la plupart des bars du Golden Gai (si ce n’est pas tous ?), vous pourrez trouver au Kenzo’s Bar une table centrale où tous les clients peuvent se regrouper autour, ce qui rend la conversation beaucoup plus aisée. Bien sûr, ce n’est évidemment pas la première chose que vous remarquerez. En fait, la totalité de la surface de cet établissement est couvert d’un imprimé léopard. De plus, le barman et propriétaire du lieu, Kenzo, est vraiment amicale et vous serez totalement capables de communiquer avec lui, même avec une “broken english”.
    Frais d’entrée: 500yens.
    Détails: ici.

    J’espère que vous en savez désormais davantage sur ce qui vous attend au Golden Gai, alors essayez de le visiter si vous passez par Shinjuku. Vous ne l’oublierez pas.
    Rappelez-vous que si vous allez là-bas, n’ayez pas peur et essayez juste plusieurs bars. Je suis sûr que vous trouverez chaussures à vos pieds.

    Accès au Shinjuku Golden Gai et Information

    Horaires d’ouverture : de 18h à 2h (et plus si affinités)

    *Featured Image: Instagram bunnytokyo